À Brest, Odette conçoit de la mode pour enfants vertueuse – Brest – Le Télégramme

blouson cuir

Le marketing en est friand : quand on veut donner une image de qualité, de simplicité, d’authenticité, on se réfère aux grands-mères. Mais pour Lucie Bataille, 38 ans, à Brest, ainsi qu’une de ses quatre sœurs, Clotilde et son mari Simon Olivier, tous deux à Paris, « Odette », c’est un hommage à leur grand-mère originaire du Lot, disparue il y a peu, « multitalents, notre inspiration, avec de l’or dans les mains ». Pour cette véritable aventure familiale que constitue cette marque de vêtements crée à l’automne 2022.

Que des matières naturelles

« Nous proposons une mode enfantine fabriquée en France, avec des tissus sourcés, à l’origine la plus proche possible », explique Lucie. « Nous n’utilisons que des matières naturelles, pas de polyester et ses perturbateurs endocriniens ni de synthétique. Mais du lin, du coton, etc. Nous sommes labellisés Gots (*), le label le plus sérieux. En tant que jeunes parents, nous sommes saisis d’inquiétude en pensant au monde que nous allons laisser à nos enfants. Nous avons choisi de nous engager, à notre niveau, pour construire une alternative au modèle dominant de l’industrie de la mode, l’une des plus émettrice de C02 au monde. Nous développons petit à petit les collections upcyclées, c’est-à-dire à partir de tissus recyclés, car nous sommes convaincus que c’est l’avenir du textile ».

Un doudou, des vestes…

Moins on produit, mieux c’est, est aussi leur credo, dans le sens où, à part quelques modèles en boutique, Odette ne fabrique que sur commande, en rachetant les tissus de stocks dormants, c’est-à-dire les fins de rouleaux. Il y a, au catalogue, une trousse en jean à 15 €, un doudou en peluche à 30 € en coton bio, non teint, non blanchi, avec des chutes des gilets de berger moumoute, lui-même proposé à 50 €, comme la couverture de naissance. Le gilet en jean est à 70 €. Des blouses et des salopettes sont en projet. Des produits qui se veulent intemporels et robustes, pour être ensuite transmis aux frères, sœurs, cousins, cousines ou amis.

Lucie Bataille, Simon et Clotilde Olivier, le trio d'Odette.Lucie Bataille, Simon et Clotilde Olivier, le trio d'Odette.Lucie Bataille, Simon et Clotilde Olivier, le trio d'Odette.Lucie Bataille, Simo
Lucie Bataille, Simon et Clotilde Olivier, le trio d’Odette. (Photo Baptiste Fichaux)

Lucie, styliste (le couple Olivier a un profil plus commercial), conçoit chez elle, à Brest, et fabrique les patrons et prototypes, faisant appel aussi à un couturier local indépendant. Les ateliers sont à Lens (Pas-de-Calais) et Dunkerque (Nord), la famille étant originaire du nord de la France. « Ce sont des ateliers à taille humaine qui valorisent le savoir-faire et qui proposent à des personnes en insertion professionnelle de participer à l’aventure », disent les jeunes entrepreneurs.

Doudous, gilets, vestes pour enfants : les produits que propose actuellement Odette.
Doudous, gilets, vestes pour enfants : les produits que propose actuellement Odette. (Photo Le Télégramme/David Cormier)

Pratique

Odette France, site internet : odetteodette.fr. Courriel : bonjour@odetteodette.fr. Sur Instagram : odetteodette_fr

(*) Global Organic Textile Standard est un label international qui certifie des conditions de travail dignes et le respect de l’environnement. Il certifie un produit qui n’atteint pas la santé de ceux qui les portent.

%post_content

Source: https://www.scoop.it/topic/metiers-formations-cuir/p/4139768977/2023/01/10/a-brest-odette-concoit-de-la-mode-pour-enfants-vertueuse-brest-le-telegramme/original

.

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Entreprises