Caroline Margeridon (Affaire Conclue) victime d’une agression et dépouillée en pleine rue

gant cuir



Ce n’est pas la première fois que Caroline Margeridon est attaquée. Il y a deux ans, l’acheteuse d’Affaire Conclue a été victime d’un cambriolage dans son domicile parisien, situé dans le XVIIe arrondissement de Paris. Les ravisseurs lui avaient alors dérobé des bijoux, des montres, de la maroquinerie de luxe et de l’argent en liquide. Au total, un butin estimé à 500 000 euros lui a été volé. Cette fois-ci, c’est dans la rue ce dimanche 8 janvier que l’attaque a eu lieu. Elle s’apprêtait à monter dans sa voiture, qui était garée dans un parking non loin des puces de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), quand un homme de grande taille est arrivé par derrière et lui a mis la main sur la bouche afin qu’elle ne crie pas. Rejoint par son complice, l’antiquaire a reçu plusieurs coups au visage avant d’être projetée au sol.

Sa montre et son sac de luxe lui ont été arrachés

Quand le deuxième homme est arrivé sur place, ils se sont empressés de lui voler ses affaires, à savoir une montre qu’elle portait à son poignet ainsi que son sac à main de luxe (d’une valeur de plus de 10 000 euros) qui contenait ses papiers d’identité et ainsi que 650 euros en espèce. La clé de sa boutique, située au Marché Biron a également été prise. Peu de temps après cette violente attaque, la femme de 56 ans s’est rendue au commissariat le plus proche pour porter plainte. Le parquet de Bobigny a confirmé à l’AFP cette agression et le commissariat de Saint-Ouen a été saisi de l’enquête.

La suite sous cette publicité
Recommandé par
L’État paye intégralement votre pompe à chaleur nouvelle génération
L’État paye intégralement votre pompe à chaleur nouvelle génération
Annonce, Eco Innovation
Caroline Margeridon, une figure emblématique d’Affaire Conclue

Depuis 2018, Caroline Margeridon a découvert des centaines d’objets dans Affaire Conclue. Cette antiquaire adore faire de nouvelles trouvailles, mais surtout dépenser. « Quand on est broc dans l’âme – ce qui est vraiment mon cas – l’argent, c’est fait pour être dépensé », confiait-elle à Evelyne Thomas en 2021. Elle admettait également être une grande fan de sacs à main de luxe, notamment car il est facile de les revendre : « Il y a une chose qui se vend très bien dans nos métiers, ce sont les bijoux et les sacs à main. Depuis que j’ai 15 ans, dès que je gagnais un peu de sous, au lieu de les mettre à la banque, j’allais plutôt acheter ou un sac ou un bijou. J’en profite, et quand parfois on a besoin de sous, ça se revend assez vite. Malheureusement, depuis quinze ans… j’en avais un peu, beaucoup. »

Caroline Margeridon : l’antiquaire d’Affaire conclue victime d’un cambriolage, pour un butin de 500 000 euros !

Source

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *