» J’ai appris 2 métiers en 1 an et demi : la maroquinerie et la cordonnerie « 

gant cuir



 » J’ai rencontré énormément de gens qui sont tombés amoureux du territoire de la Lozère et qui s’y sont reconvertis. Du coup ça donne des ailes… En se disant pour moi aussi c’est possible et je peux le faire (…) J’ai appris deux métiers à la fois autour de mon attrait pour la matière cuir : la maroquinerie et la cordonnerie.  » Dans ce 2e reportage en sa compagnie, Jimmy GrandAdam revient sur son arrivée en Lozère en 2013, sa reconversion en 2016, l’ouverture de sa boutique atelier au 31 avenue Jean-Monestier à Florac en 2017 ou encore son quotidien d’artisan.
Tout en confectionnant un sac à main en cuir cousu main, l’artisan de 35 ans originaire de Lorraine explique que  » la boutique ne va pas sans l’atelier. L’atelier est visible par les personnes depuis la boutique, j’encourage les personnes à y rentrer et découvrir ainsi de visu comment on crée leurs objets « . Depuis décembre dernier, le maroquinier lozérien incite  » les gens à créer leurs propres objets à l’atelier pour que le processus de création soit complet entre le client et son objet « . Dans les murs de son atelier, il propose en effet régulièrement des séances pratiques sous forme de stage, de trois heures pour quatre personnes, visant à élaborer une ceinture ou un sac.
Retrouvez le premier reportage consacré à la Maison GrandAdam sur https://ailleursenlozere.fr/video-dans-latelier-de-maroquinerie-de-jimmy-grandadam-a-florac/
Vidéo Cyprien Rome, janvier 2022
#artisanat #maroquinerie #cordonnerie #florac #cevennes #lozere

Source

You may also like

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *